La CASA CANA

Publié le par ayaviri

La Casa de Adolecentes y niños de Ayaviri accueille 25 enfants entre 7 et 17 ans. C’est une maison d’accueil pour enfants en grandes difficultés familiales, leurs parents ayant dans la plupart des cas pas l’argent nécessaire pour les élever. Il s’agit souvent d’un frère d’une grande fratrie, trop grande pour le parent seul (souvent la femme qui est abandonnée par son mari). Les enfants sont donc dans cette maison pour des durées très différentes, de 1 à 15 ans …

 

cana-0035.JPG

Les enfants aves Marino l'educateur

 


La semaine dernière, une personne de Caritas vient me voir en sachant que l’on connait CANA pour me demander si l’on pouvait emmener un petit garçon à cette maison d’accueil. En fait ce petit vivait avec sa mère et ses 2 petites sœurs à Ayaviri dans 10m carres sans eau, ni électricité, ni toilettes. Depuis la mort du mari il y a 3 ans (assassiné durant une grève ayant mal tournée), la mère essaye de survivre en faisant quelques travaux a droite a gauche et n'y arrive pas même si son loyer n'est que de 20soles (5euros).

 

Un curé de la paroisse les a rencontré par hasard a l'Hôpital d'Ayaviri, la maman s'était enfin décidée à emmener la plus petite (2 ans), complètement dénutrie, paralysée par manque d'alimentation et faisant de l'hydrocéphalie ... Et l'hôpital d'Ayaviri n'a rien fait, parce que la petite était trop proche de mourir… Le curé leur a dit de se rapprocher de Caritas et c'est comme ca qu'on a emmené Cleber, le plus grand (8 ans) pour le placer à la CANA. Sacré moment de voir ce petit (parce qu'il est bien petit et maigrichon) avec ses mains couvertes de verrues a cause de la dénutrition, accueilli par 20 autres enfants qui ont tous des histoires plus ou moins similaires. Au bout de 5 minutes il jouait avec tous les autres, je suis retourné le voir le lendemain; il rigolait et était joyeux ... ca devait faire longtemps qu'il n'avait pas eu 3 repas par jour ...

 

cana 0017

Cleber

 

C’est avec ces enfants que je passe maintenant tous mes mercredis ! Leur activité habituelle se résumant à aller a l’école, faire leur devoir et laver leur linge, ma « mission » est de leur faire faire … autre chose ! On a donc commencé une chorale (je me la joue un peu Gérard Jugnot dans les choristes…), des jeux coopératifs, des ateliers de pate a sel… et j’espère bien pouvoir développer une activité qui me tiens a cœur : un jardin pour apprendre a cultiver aux enfants et en même temps inclure quelques légumes dans le riz/patates quotidien ! Il faut encore trouver un terrain, puis construire des serres parce qu’a 4000m, les tomates ne vont pas faire les malines bien longtemps !

cana 0013

Pate a sel


J’avais jamais travaillé avec des enfants, et pour l’instant ca se passe plutôt bien ! Les enfants au Pérou ne vont a l’Ecole que la moitié de la journée, donc j’ai avec moi un groupe de grands le matin et un groupe de petits l’après midi. C’est chouette, car cela permet de ne pas les avoir tous en même temps et d’adapter un peu les activités… même s’ils ne sont pas tres difficiles et toujours partants pour toutes les activités proposées par Jatun Runa (mon nouveau surnom… qui veut dire "homme grand" en Quechua !)

 

cana 0044

Edwin part a l'école


Avec ces enfants, on passe aussi la majorité de nos dimanches ! C’est souvent pour aller jouer dans un terrain vague (ce qui leur permet de sortir un peu de leur maison), et la semaine dernière, c’était pour une sortie piscine ! Belle aventure de partir avec 25 enfants dont 5 savent nager, dans une piscine (sources d’eau chaude) qui sert plus d’endroit pour se laver que pour se baigner … La couleur de l’eau était un peu différente de nos habitudes françaises, et on sentait beaucoup moins le chlore en sortant ! Peu importe ma journée passée aux toilettes le jour suivant, les enfants étaient ravis !

 

cana 0077

le gringo est bien blanc...!


cana-0136.JPG 

Jorge

 

cana 0107

Nicolas et Heber attendent leur tour


cana-0124.JPG           

La posa

   

    cana-0106.JPG

Ernesto

 

Un abrazo

Yves

Commenter cet article