Lima

Publié le par ayaviri

IMG 1285(Campoy, quartier où nous logeons) 

Nous sommes arrivés depuis 3 jours seulement et tellement des choses, d’impressions se bousculent dans nos esprits. Nous avons été chaleureusement accueilli par le père Humberto (Hubert) qui est au Pérou depuis 1987… et a une paroisse dans un quartier très pauvre de Lima, proche des collines où des bidonvilles se construisent. Défendre leurs droits est sa priorité depuis des années et son « grain » de sable a parfois des conséquences. Il s’est par exemple battu contre des trafiquants de drogue qui avaient pris possession d’un terrain municipal et le mettaient en vente à des familles sans maison. Insensé. Nous avons également fait connaissance de Jean Baptiste, jeune volontaire DCC qui va tous les soirs établir des contacts avec des jeunes délinquants pour parler, échanger. A plus long terme, il espère vraiment les sortir de cette impasse et leur offrir l’opportunité d’étudier, d’avoir un job. Et enfin Jean Pierre et Monique, un couple de jeunes retraités également volontaires DCC. Monique est sage femme et travaille avec des mères adolescentes, auprès des familles les plus vulnérables (inceste, femmes battues, viols…) et va tous les jours à la Viscachera, un bidonville de Lima pour rencontrer ces gens. Bien sur que cela apparait comme des gouttes d’eau dans l’océan mais ces péruviens sont touchés de les voir, ils se sentent aidés, et avec les années, les choses évoluent, lentement.

Nous sommes aussi en pleine campagne électorale pour les présidentielles. Les candidats promettent monts et merveilles aux péruviens. Les candidats du 2nd tour sont Mme Keiko Fujimori et Mr Ollanta Humala. Beaucoup disent que c’est choisir entre la peste et le cholera, et l’avenir est assez pessimiste pour le Pérou. Keiko Fujimori est la fille de Fujimori, ancien « président » du Pérou entre 1990 et 2000 qui avait certes réduit le terrorisme (sentier lumineux) mais avait surtout installé une grande corruption. Il a d’ailleurs été condamné par la justice péruvienne à 25 ans de prison pour corruption et violation des droits de l'homme. Le risque est que sa fille fasse sortir son père de prison et qu’une nouvelle ère Fujimori s’installe. Les élites, les riches, les entreprises et les compagnies d’extraction minières votent pour Fujimori et financent sa campagne. Les médias sont également de son côté. Elle gagne également des voix en donnant aux populations défavorisées un kilo de pommes de terre de temps en temps. Les Péruviens ont la mémoire et c’est la « favorite ». De l’autre côté, Humala est un ancien militaire. Il revendique un nouveau socialisme, la Nationalisation des principales ressources du pays (gaz, mines, pétrole...), il est contre la mainmise des entrepreneurs étrangers. Il est soutenu par Ugo Chavez du Venezuela. Mais tout le monde dit qu’il manque de charisme. Vous l’aurez compris, les 2 extrêmes s’opposent avec pour thème principal la répartition des richesses.

IMG 1268 (Plaza de las armas) 

Cessons la politique car nous avons également nos impressions plus superficielles. Lima est une ville qui grouille, du monde, des bus, des pousse-pousses, des vendeurs, des mendiants. C’est un bazar bruyant et incessant pour nos pauvres oreilles françaises. La musique est omniprésente, dans le minibus, le soir dans le quartier, dans le restaurant, au marché, bref, ca décoiffe. On se dit qu’on sera peut être bien sur l’altiplano a Ayaviri ? au calme ? Nous entendons beaucoup de choses sur notre future ville. La première réaction des peruviens est « mucho frio (très froid) », ca ne nous rassure pas trop surtout depuis qu’on sait que l’on n’aura pas d’eau chaude… Lima fait même une campagne par an pour que les péruviens envoient des couvertures et habits chauds à Puno où il fait donc très froid et ou chaque année des enfants meurent de froid et par manque de nourriture consistante et calorifique.

IMG_1304.JPG (Marché) 

Nous restons encore 2 jours a Lima, pour profiter du bruit, de la ville (bienfaits et mefaits !), de musées, de l’eau chaude… avant d’aller Mercredi 18 Mai a Ayaviri pour l’altitude, les températures plus fraiches, des indiens plus réservés et beaucoup moins extravertis que les gens de la cote… Nous sommes ravis de rencontrer enfin Eithel, notre futur responsable et notre contact depuis le mois de novembre 2010.

Il me reste à vous souhaiter une bonne semaine, j’espère ne pas avoir été trop longue… Il faut qu’on trouve notre équilibre et notre moyen de raconter ce que nous vivons qui est si fort…

Je vous embrasse tous, Camille.

Commenter cet article

MF JOLAIN 06/06/2011 20:41


Coucou, c'est Marie-Françoise! Intéressant le récit de votre installation. J'ai regardé la vidéo, j'ai cherché Camille, mais je ne l'ai pas reconnue. A-t-elle changé de couleur de cheveux ??
J'attendrai qu'il fasse plus chaud pour aller au Pérou (au moins 30° !!).
Bon courage à vous deux. Bises.


Marie-Blandine Doazan 22/05/2011 21:47


Merci de nous faire partager vos premières impressions de Lima et de nous "planter" le décor politique. Nous sommes prêts à vous suivre ! Bon courage pour "atterir" un peu et... vos habituez au
froid. Bisous bien chaud et sec de Toulouse !


MF JOLAIN 20/05/2011 13:50


Bonjour Camille et Yves,
C'est Marie-Françoise des Restos. J'ai lu votre blog et je pense bien à vous car il paraît que vous allez en altitude, donc vers le froid. Bon courage! C'est très bien ce que vous faites.
Bisous.


monnier danièle et jean-marc 19/05/2011 21:11


Bonjour vous deux,

On vous suivra toujours avec bonheur, les belles rencontres demeurent toujours à cultiver...

Hélas pour l'eau chaude et le climat rigoureux nous n'avons pas de recettes...pour les solutions on y travaille.


Portez vous bien et à plus.

d et jm monnier


Jean-Claude Marjou 19/05/2011 19:00


Et bien j'ouvre votre blog découvert grâce à st Yves puisque c'est souhaitant sa fête à Yves que j'en ai eu connaissance et je découvre le mot de Yves Carpentier (à qui je souhaite aussi une bonne
fête !... Ce qui me replonge 36 azns en arrière lorsque, de Château-Salins, nous soutenions Jean-Luc (Jeff) volontaire à Ayavira (Ayapata si j'ai bonne mémoire) "embauché" par Mgr Luis Dalle, de ma
congrégation.

Bon vent à vous deux... On vous suit sur ces routes des Andes que nous avons parcourues !!!
Un gran abrazo