Un peu d´histoire, de contexte et d´interculturalité

Publié le par ayaviri

A Ayaviri nous sommes dans les Andes, région chargée d´histoire, de croyances, de coutumes… On va essayer de partager ce que l´on découvre.

P1050759
Quelques champs qui verdissent

photo andes
Troupeau de moutons et d'alpacas

La région des Andes s´étend depuis l´Equateur au nord jusqu’a l´Argentine au sud. A Ayaviri, nous sommes sur l´altiplano (haut plateau) a 4000m d´altitude, habitée par les indiens qui parlent espagnol mais aussi quechua. Les gens parlent quechua entre eux, entre amis, au sein de la famille, au marché… L´espagnol est utilisé a l´école, avec les « ingénieurs » des projets, pour plus de formalité… Ce qui rend parfois la communication difficile entre ceux qui parlent uniquement quechua et les gringos (le blanc, l´étranger et souvent le riche, ou nous!). Le quechua est une langue très difficile à apprendre, avec une logique toute différente, Par exemple pour dire table, ils vont dire un plateau avec 4 pieds. Comment vas-tu se dit « Ymaina kashanqui ». Je m´appelle Camille se dit « nokac sutimi Camila ». C est une langue orale et peu de personne savent l'écrire. Le mythe du gringo est bien présent, et quand un enfant pleure au marché et qu´on ne passe pas loin, sa maman lui dit d´arrêter de pleurer sinon les gringos vont l´emmener… Bon nous on passe pour les méchants ! Il y a des histoires qui racontent que des enfants se faisaient enlever pour des adoptions illégales par les gringos, ou encore du trafic d´organes. Les enfants ont donc souvent peur de nous, mais on arrive à se faire quelques copains quand même, surtout Yves, dans les communautés.

enfant.JPG
Les gens d´Ayaviri sont marqués par la période du Sentier Lumineux, groupe terroriste qui sévissait dans les campagnes surtout. D´inspiration Maoïste, cette guerilla communiste voulait prendre le pouvoir par la lutte armée. Ce conflit a débuté dans les Andes et a fait 70 000 morts entre 1980 et 2002. Dans les Andes, les paysans étaient coincés entre le sentier lumineux qui voulait les enrôler de force, qui kidnappait les enfants pour les mettre dans des camps de formation, qui volait leur nourriture et qui les tuait pensant qu’ils collaboraient avec l´armée péruvienne … et l´armée péruvienne soupçonnait tout le monde d´appartenir a la guérilla. Beaucoup de personnes furent tuées sur les places des villages de façon arbitraire. Fujimori, le président de l´époque, a été jugé pour crimes contre l´humanité. En effet, des milliers de personnes ont été tuées sans jugement et des milliers de femmes des Andes ont été stérilisées (ligaturation des trompes forcée). Aujourd´hui Fujimori est en prison à Lima pour 25 ans. Avec ce passé, on comprend que, dans les Andes, les gens sont relativement méfiants et individualistes.

Dans les Andes, il existe beaucoup de croyances liées aux morts et aux esprits. Une professeur de collège de 24 ans se plaint du fantôme du collège. Il se dit que c'est un enfant qui pleure et qui ouvre et ferme les portes. Ou encore un ami qui nous raconte qu’il marchait dans la montagne, le jour tombait et il suivait quelqu´un, au moment ou il s´approche de l´individu, c´était un fantôme qui marchait sans jambes... De même, les rites des sacrifices humains semblent encore présents. C'est difficile à croire et a imaginer pour nous, européens mais c'est ainsi. Pour qu´un édifice soit protégé et ne cause aucun problème dans l'avenir, il est « bon » de sacrifier des personnes. C'est le cas pour le pont d´un district voisin d'Ayaviri. Ils ont gagné la confiance de 2 personnes ´un village voisin, les ont saoulés et drogués puis enterrés vivants au pied du pont. Ce sont des rites qui se savent mais personne ne peut aller à l´encontre de cela, pas même la police. Voila un aperçu des croyances et de l´histoire qui nous permet de mieux comprendre au jour le jour les gens, surtout des campagnes.

Et puis pour être plus léger, voila ce qui nous arrive aussi au jour le jour et qui sont une suite de chocs interculturels !

La foi et/ou la superstition
·   Les péruviens font un signe de croix plusieurs fois par jour, quand on passe devant la cathédrale ou une église, ou sur la route à l´endroit ou un ami est décédé dans un accident…des endroits fétiches…, avant de manger…
·    Les prêtres ou hommes d'église semblent des êtres supérieurs.

Le « couple »
·    Ils se demandent encore si Yves et moi sommes frère et sœur. Il parait qu’on se ressemble physiquement et qu’on n est pas comme les couples d´ici. En effet on ne se bat pas, on n est pas jaloux, on ne s affiche pas et on sort danser ensemble.
·    Dans le même registre, ils se demandent si on dort dans le même lit…
·    Quand on invite du monde, on remercie Camille car c´est la maison de Camille. Yves a beau cuisiner (parfois!) le repas, a la fin les remerciements sont pour Camille 
La bouffe
- On a decouvert un nouveau plat : le caldo de cabeza ou soupe de tete. Il parait que c´est un plat a manger les lendemains de cuite. Nous on l´a mangé ou essayé un jour normal. Camille s´est retrouvé avec la machoire, une gencive et des dents et Yves avec un oeil qui le regardait... Preuve en photo.
soupe.JPG
Soupe de tete de mouton

L'environnement
·    Le Pérou et la bolsa de plastico (sac en plastique : C'est indissociable. Ca sert à tout ! Mettre le lait frais que l´on achète, la nourriture, les petits achats, pour les poubelles. Du coup, il y en a partout, par terre, dans les champs, aux abords des routes…
·    Et d´un autre cote, ils sont très attentifs a l´environnement de manière générale. Ils sont contre les engrais chimiques, pour le bio, contre les mines qui polluent beaucoup les rivières...

La formalité
·  Même si une réunion a commencé depuis 2 heures, celui qui prend la parole prend 5 minutes pour saluer tout le monde « Muy buenos dias a todos, compañeros, compañeras… » et dire qu’il souhaite prendre la parole et peut être ajouter une idée.
·  Les paysans ont l´habitude de monter derrière le 4x4 même s´il pleut et s´il fait froid et qu’il reste de la place a l´intérieur.

La découverte
·      Les femmes du campo me touchent encore les cheveux (blonds)
·      Quand on me demande a combien de temps Paris est de la plage, je réponds « 200km soit 2h ». Ils me disent « ah non 200km ce n´est pas 2h c´est plus ». Alors je leur dis qu´avec l´autoroute si…
·      « Et en France tu habites à quelle altitude? » - « oh pas haut peut être 100 mètres » - « Ha tu habites sur la cote alors ? » Ils ne comprennent pas car pour eux si c´est bas, c´est la cote.
·      Ils pensent que tous les étrangers parlent anglais. « oui je viens de France » - « alors tu parles anglais ? » Non en France on parle Français…
·      « Et combien d´heures de bus pour aller en France ? » (même des collègues ingénieurs nous l´ont fait).

L´a peu près péruvien
·    Parfois ils ne sont pas très scientifiques… « Ma tante a fait une fausse couche parce qu’elle a bu un chocolat chaud avant. Du coup elle a perdu le bébé ». Ou « l´appendicite ca repousse ».
·    On ne sait toujours pas combien d´habitants il y a a Ayaviri. Selon eux c est une ville « un poquito grande » (un peu grande). Ou un paysan me dit que dans toute la communauté, soit 100 familles, il y a 10 000 têtes d´animaux.
·    « combien de litres de produits antiparasitaire utilisez-vous ? » - « ca dépend combien d´animaux on a et s´ils ont besoin » - « oui mais alors, a peu près ? » - « ca dépend ! »

Le physique et la débrouillardise
- Ils excelent dans ces 2 domaines. Ils sont capables de porter des charges énormes tout en montant la montagne et en mangeant des patates ou des patates ! Ils font aussi du sport quand ils ne travaillent pas les champs... le foot bien sur, yves a joué avec les + de 40 ans. La course d ane, 15 participants qui vont dans tous les sens. Et le lache de mouton invente par Yves. Voir les photos!

course-ane-1.JPG
Course d'âne, le départ

course ane 2 
Le public

P1010032.JPG  
PC100081
Equipe de foot (+ de 40 ans) de Condormilla Alto

- Ils sont aussi très débrouillards et font tout avec rien, des bonnes leçons pour nous. Ils sont vraiment travailleurs et ont une belle capacité de travail. Du fait qu’ils ne prévoient rien a l'avance, ou même un jour avant, ils se débrouillent le jour J.

A bientôt pour vous raconter les fêtes de Noel !

 

Commenter cet article

Hélène B 21/12/2011 12:11

Rénial! On partage au plus près avec vous des petites choses qui veulent dire beaucoup de choses ... Bonne fêtes de fin d'années les péruviens !

Pauline 20/12/2011 15:21

Merci beaucoup pour ces nouvelles régulières. C'est très enrichissant. Cela fait très plaisir d'avoir de vos nouvelles. On vous fait de gros bisous et passez de bonnes fêtes de fin d'année.
Pauline

Edouard F 19/12/2011 17:11

Superbe texte !!!
C'est génial de nous faire partager votre quotidien de cette manière, c'est très enrichissant !
Bises à vous deux et bonnes fêtes de fin d'année !!! :)
Edouard

damien 18/12/2011 10:07

vraiment intéressant
gd merci
bons préparatifs de NOEL